Les interventions des hôpiclowns au sein de l’Hôpital des Enfants, de l’Hôpital de Loëx, de l’EMS Happy Days, des foyers de Clair Bois-Pinchat et Gradelle, ainsi que les centres d’hébergement collectifs pour migrants et le CRER ne peuvent plus se dérouler depuis le 17 mars dernier, conformément aux directives de l’office de la santé publique.

Rire, communiquer est essentiel durant cette période, d’autant plus pour les enfants, adultes, familles isolées et fragilisées dans leur santé.

Les hôpiclowns ont à cœur de continuer à soutenir et à maintenir le lien avec les enfants et leur famille, les adultes et les équipes soignantes à qui ils rendaient visite régulièrement.

Alors ils redoublent de créativité et relèvent le défi d’être présents dans les différents lieux, sans y être physiquement. Comment ?

Sur sa chaîne YouTube des vidéos réalisées par les hôpiclowns sont désormais postées quotidiennement, à l’attention de tous. Grâce aux contacts avec les professionnels des établissements, les vidéos sont relayées par le personnel dans les établissements où les clowns interviennent régulièrement.

 

N’hésitez pas à nous suivre et à partager nos vidéos avec un large public.

Par Skype : Un rendez-vous avec un/deux hôpiclowns, afin de rendre le quotidien moins ennuyeux. Actuellement, nous avons débuté cette communication avec les résidents du foyer Clair Bois-Gradelle et Pinchat. Peu à peu, nous allons généraliser ce contact virtuel afin d’atteindre un plus large public soit en institution ou dans le monde hospitalier.

A cette heure, nous recevons des messages des soignants qui nous demandent de continuer. Ils témoignent de la difficulté de ce qu’ils vivent et nous disent à quel point ils ont besoin de rire quelques secondes de temps en temps.

Notre mission actuelle est de rester inventifs et adapter nos interventions au contexte actuel, pour que le plus grand nombre d’enfants, adultes et parents puissent en bénéficier.